Louis PEYRÉ (1923-2012) HsT Guéridon Jeune Peinture Nouvelle Ecole de Paris

Louis PEYRÉ (1923-2012) HsT Guéridon Jeune Peinture Nouvelle Ecole de Paris
Louis PEYRÉ (1923-2012) HsT Guéridon Jeune Peinture Nouvelle Ecole de Paris

Louis PEYRÉ (1923-2012) HsT Guéridon Jeune Peinture Nouvelle Ecole de Paris

Signée en bas à gauche. Contresignée, datée et titrée au dos. Very beautiful oil on canvas. Countersigned, dated and titled on the back.

24" x 19.7" in. Il naît en 1923 à Campagnan, village de lHérault près de Montpellier et de Sète. Dès lâge de neuf ans son éducation se fait à Ardouane, dans la vallée de lOrb, chez les pères Lazaristes. A dix-huit ans il entre au Noviciat de Prime Combe.

Durant la guerre, après sêtre enfui des Chantiers de Jeunesse, il rejoint l'Armée Française de la Libération et participe à la Campagne d'Alsace. Cest ensuite quil décide de rompre avec sa vocation religieuse. Sa passion pour la peinture devient alors son choix de vie. De 1945 à 1947, sa formation artistique se fait aux Beaux-Arts de Montpellier. Il a pour professeurs les peintres Camille Descossy, Georges Dezeuze et Jean Aristide Rudel.

Il apprend aussi lart de la céramique à lÉcole de Fontcarrade et lenseigne ainsi que le dessin dart à Castelnaudary. Les peintres qui lintéressent alors sont : Pierre Tal-Coat, Maurice Estève, Albert Gleizes, André Blondel et surtout Francis Gruber. Après son mariage en 1950 avec Louise Bonfils, veuve du peintre André Blondel, il sinstalle à Paris. Il y suit les cours de la ville de Paris (école Montparnasse et école de la place des Vosges) en dessin, peinture, gravure et sculpture.

Il étudie aussi le modèle vivant à lAcadémie de la Grande Chaumière, sous la direction du peintre Yves Brayer. Il découvre dans les musées parisiens la peinture espagnole et hollandaise du XVIIe siècle ainsi que les peintres Constable, Courbet, Cézanne, Bazille et Bonnard. Sa technique est plus maitrisée et il lutilise pour des compositions non conventionnelles. Les êtres, les objets, les paysages ne sont pas décoratifs.

Cest un art intimiste, mesuré, dépouillé de recherches esthétiques : il frappe pourtant au cur du sujet. Les scènes, empreintes de sensibilité, sont vivantes, grâce à un dessin ferme et une touche picturale vigoureuse très terrienne. Les tons assourdis des années 1960 à 80 cèdent la place petit à petit à des teintes plus éclatantes et lumineuses. Le rai de lumière qui traverse ses tableaux agrandit lespace et nous fait voir lessence du sujet. Au cours de sa longue vie, centrée sur sa femme et ses enfants, il peint et dessine quotidiennement, à Paris ou dans le sud.

Il meurt en 2012 à Sète où il était installé depuis plusieurs années. Il laisse une uvre importante et variée. Sans signe religieux, elle exprime la spiritualité du quotidien et sa beauté. He was born in 1923 in Campagnan, village of Hérault near Montpellier and Sète.

At the age of nine, his education was done in Ardouane, in the Orb Valley, by the Vincentian Fathers. At eighteen he entered the novitiate of Prime Combe. During the war, after fleeing the Chantiers de Jeunesse, he joined the French Army of Liberation and participated in the Alsace Campaign. It is then that he decides to break with his religious vocation. His passion for painting becomes his choice of life. From 1945 to 1947, his artistic training is done at the Beaux-Arts of Montpellier. His teachers are painters Camille Descossy, Georges Dezeuze and Jean Aristide Rudel. He also learns the art of ceramics at the Fontcarrade School and teaches it as well as drawing art in Castelnaudary. The painters who interest him then are: Pierre Tal-Coat, Maurice Esteve, Albert Gleizes, André Blondel and especially Francis Gruber.

After his marriage in 1950 with Louise Bonfils, widow of the painter André Blondel, he moved to Paris. He follows the courses of the city of Paris (Montparnasse school and school of the Place des Vosges) in drawing, painting, engraving and sculpture. He also studied "the living model" at the Académie de la Grande Chaumière, under the direction of painter Yves Brayer. He discovered in Parisian museums Spanish and Dutch painting of the seventeenth century as well as the painters Constable, Courbet, Cezanne, Bazille and Bonnard.

His technique is more mastered and he uses it for unconventional compositions. The beings, the objects, the landscapes are not decorative. It is an intimate art, measured, stripped of aesthetic research: it hits the heart of the subject. The scenes, full of sensitivity, are alive, thanks to a firm drawing and a very earthy, vigorous pictorial touch. The muted tones of the 1960s to the 80s give way gradually to more bright and luminous hues.

The ray of light that crosses his paintings enlarges the space and makes us see the essence of the subject. During his long life, centered on his wife and children, he paints and draws daily, in Paris or in the south.

He died in 2012 in Sète where he had been living for several years. He leaves a large and varied work. Without religious sign, it expresses the spirituality of everyday life and its beauty.

LAlternative figurative ou la Jeune peinture. Au sortir de la Seconde Guerre mondiale, les années 1950 en France sont caractérisées par lexpression dinterrogations existentielles, reflets de langoisse et des incertitudes dune humanité qui découvre létendue de lhorreur nazie, puis les désillusions de la guerre froide.

Cette période révèle une nouvelle génération de peintres mûris précocement par les souffrances et les privations des années noires. Ils proposent une vision du monde où lHomme, et non lIdée, occupe une place centrale.

Le temps est venu de rendre hommage à ces artistes, à ces collectionneurs, publics et privés, qui ont eu à cur de défendre une alternative figurative face à labstraction conquérante. Françoise Adnet, Paul Aïzpiri, Jean-Pierre Alaux, Guy Bardone, Richard Bellias, André Brasilier, Bernard Buffet, Jacques Busse, Jean-Marie Calmettes, Jean Chevolleau, Paul Collomb, Jean Commère, Jean Cortot, Daniel Dalmbert, Michel de Gallard, René Genis, Raymond Guerrier, Vincent Guignebert, Paul Guiramand, Camille Hilaire, Jean Jansem, Jacques Lagrange, Bernard Lorjou, Jean Marzelle, André Minaux, Marcel Mouly, Michel Patrix, Pierre-Henry , Jean Pollet, Raoul Pradier, Daniel Ravel, Paul Rebeyrolle, Claude Schürr, Michel Thompson, Maurice Verdier, Claude Weisbuch, Nouvelle Ecole de Paris. L'item "Louis PEYRÉ (1923-2012) HsT Guéridon Jeune Peinture Nouvelle Ecole de Paris" est en vente depuis le samedi 10 mars 2018. Il est dans la catégorie "Art, antiquités\Art du XXe, contemporain\Peintures".art" et est localisé à/en Paris.

Cet article peut être expédié aux pays suivants: Amérique, Europe, Asie, Australie.


Louis PEYRÉ (1923-2012) HsT Guéridon Jeune Peinture Nouvelle Ecole de Paris